Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

samedi 14 décembre 2019

Télécharger - Cours Schémas et Appareillages électriques




Télécharger - Cours Schémas et Appareillages électriques

GENERALITES
L’appareillage électrique est un élément qui permet d’obtenir la protection et l’exploitation
sûre et ininterrompue d’un réseau électrique.
La parfaite maîtrise de l’énergie électrique exige de posséder tous les moyens nécessaires à la
commande et au contrôle de la circulation du courant dans les circuits qui vont des centrales
de production jusqu’aux consommateurs. 

Cette délicate mission incombe fondamentalement à l’appareillage électrique. Son rôle est d’assurer en priorité la protection automatique de ces circuits contre tous les incidents susceptibles d’en perturber le fonctionnement, mais aussi d’effectuer sur commande les différentes opérations qui permettent de modifier la
configuration du réseau dans les conditions normales de service. L’appareillage électrique permet d’adapter, à chaque instant, la structure du réseau aux besoins de ses utilisateurs, producteurs et consommateurs d’électricité, et de préserver, totalement ou partiellement, cette fonction en cas d’incident. C’est assez dire l’importance du rôle de l’appareillage électrique pour la manœuvre et la protection du réseau. Il faut qu’il soit disponible à tout moment et puisse intervenir sans défaillance, au point de faire oublier qu’il existe.
Pour remplir ses fonctions avec fiabilité et disponibilité, il doit posséder de nombreuses aptitudes :

• supporter des contraintes diélectriques dues à des ondes de chocs (dues à la foudre ou
à la manœuvre d’appareils) ou à des tensions à fréquence industrielle ;

• assurer le passage du courant permanent ou de court-circuit, sans échauffement
excessif et sans dégradation des contacts ;

• être capable de fonctionner dans des conditions atmosphériques défavorables : à haute
ou à basse température, en altitude où la densité de l’air est plus faible, parfois sous
forte pollution (pollution marine, vents de sables...) ;

• supporter des séismes avec une accélération au sol égale à 0,2g ou 0,5g ;

• et surtout, pour les disjoncteurs, être capable d’interrompre tous les courants inférieurs
à son pouvoir de coupure (courants de charge et courants de court-circuit).

On exige de lui une fiabilité presque parfaite, des opérations de maintenance légères et en
nombre limité dans la mesure où ces interventions sont à la fois coûteuses et gênantes 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

الصفحات